Skip to content

PSP Phone : Les jeux vidéos investissent encore un peu plus nos téléphones portables

octobre 28, 2010

Dans un post récent, Engadget nous annonce la sortie d’un PSP Phone de Sony Ericsson. Cette rumeur circule depuis un certain temps, elle devient plus réelle grâce aux clichés diffusés par le blog. Ce téléphone serait doté du système d’exploitation Android et d’un app store pour distribuer des jeux. La date de sortie se situerait début 2011, il semble qu’il reste beaucoup de travail pour la mise au point des logiciels.

C’est vrai que cette rumeur tourne depuis très longtemps, trop longtemps. Depuis l’ouverture de son App Store repris par tous les acteurs du marché, Apple est très confortablement positionné sur le marché des jeux sur smartphones. Les appareils sous iOS rivalisent avec les meilleures consoles portables et les éditeurs de contenus sont chaque jour plus nombreux à développer pour la plate-forme iOS.

Dans le même temps, Microsoft investit massivement pour intégrer l’expérience XBox dans son nouvel OS pour smartphones, Windows Phone 7. Et cette intégration semble être une grosse réussite, c’est une excellente idée de fusionner l’expérience de la console de salon avec le mobile. On imagine des usages innovants, ou l’on pourra par exemple prolonger une partie sur le mobile, quand on n’est plus devant sa télévision.

Nokia s’est cassé les dents sur le créneau des jeux vidéos sur mobiles avec son système n-gage. En 2003, le finlandais commercialise la n-gage, un appareil unique qui a des capacités de téléphone et une plate-forme dédiée aux jeux vidéos.

Mais il n’est performant ni en tant que console, ni en tant que téléphone. Les performances techniques ne sont pas flamboyantes, les contenus trop rares, et l’utilisation comme téléphone pas particulièrement pratique (les appels se passent sur la tranche de l’appareil, ce qui lui a valu le surnom de taco…). En 2007, n-gage devient une plate-forme de distribution de jeux pour mobile, et est intégré sur les nouveaux smartphones de Nokia. Enfin, en 2009 n-gage disparaît, remplacée par le portail OVI, qui distribue des jeux entre autres contenus pour les mobiles Nokia.

La clé du succès pour Sony Ericsson, c’est peut-être de parfaitement intégrer le PSP Phone dans l’éco-système PlayStation, y compris pouvoir jouer aux mêmes jeux aussi bien sur PSP que sur PSP Phone. Sony pourrait aussi généraliser la plate-forme de distribution des jeux à l’ensemble de ses smartphones. Il atteindrait rapidement un poids critique, ce qui est d’autant plus attirant pour les éditeurs de contenus. Dans cette stratégie, le PSP Phone serait un autre smartphone, avec des caractéristiques particulièrement bien adaptées aux jeux.

Dans ce contexte de convergence entre mobiles et jeux vidéos, le plus gros perdant risque bien d’être Nintendo. C’est le dernier constructeur de console portable à ne pas avoir de stratégie claire vis-à-vis des smartphones. Il subit déjà de plein fouet le succès des iPod Touch et iPhone: les contenus de la plateforme DS sont relativement similaires à ce qu’on peut maintenant trouver sur tous les mobiles intelligents. Les appareils de Nintendo ne sont pas des monstres de performances, et ont donc moins d’avantages à opposer aux smartphones. C’est d’autant plus un problème que la firme japonaise est isolée: contrairement à Sony, elle ne dispose pas dans son groupe de partenaire capable de développer des téléphones. Le constructeur vient par ailleurs d’annoncer des résultats financiers inquiétants.

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :